Bon, résumé flash:

D’abord on est 5 dans la voiture, retour maison, « entier » et vivants…

Retour sur la course d’hier:
Levé 03h15…ouillle ouille, Fred et Oliv font claquer le double popo réglementaire… pendant que les autres K chargent les spads dans la remorque pour rallier le village du depart, à 10 bornes de là (coordination parfaite).

Mise en grille à la Koyote : 04h58
Top depart : 05h00

500 gars en ligne avec plus ou moins chacun une loupiote….nuit noire de chez noire,
1er échauffement, comme à Vincennes: 750 m D+ (sur 8km) pour rallier la spéciale n°1
(Raph avait pour l’occasion décoré tout son spad, brand new, d’un superbe fil bleu eclairant/ led).
Ça bouchone, attente 45 min pour la 1er spe. Ça caille, vent de merde…

Top c parti les genese en folie: Oliv et Raph en tandem devant, JA, Fred et bibi derrière.

1ere spe: pas piégeuse, bien.
2eme liaison,  le jour commence à poindre.
2em spe de jour: bcp bcp bcp plus tendue !
Engagée est un mot faible. Ça tôle par endroit. On ramasse nos 3 carcasses en bas (JA qui reprenait le vtt … depuis juillet 2013), fred, fifi. Oliv et raph apparemment devant.
On croise un pompier qui descend un gars (en fait un Kars)…RAPH!
kestce qui s’est passé?
Selon l’interessé qui a survécu: une grosse grosse boite:
« vol planné, atterrissage direct sur le kasque de vincent (ouille), ensuite  tentative de briser des blocs de pierre avec l’épaule,  le bras, la cuisse…plusieurs rebonds sur divers caillasses, de taille choisie, avant le roulé boulet final… stoppé par un arbre »
Après intervention efficace et rapide des pompiers bien placés (en ambuscade à 300m en contrebas), rapatriement en voiture rouge au paddock…fin de la journée pour Raphouille, qui sera  désormais pris en charge sous la tente des secours par une « aimable » Laurence, du corps des pompiers de Mons La Trivale.

La suite:
3eme spe, la meilleure » de la Boucle 1.
Arrivée au paddock vers 10h45 (après 36 km et 1700 D+), direct à la tente rouge pour prendre des nouvelles de Raph (qui a qd meme pris cher : cervicales douloureuses,  épaule et bras bien marqués, cuisse ruinée).
Oliv est deja reparti sur la Boucle 2 !
Fred et JA resteront auprès de Raph.

Fred etait rassuré sur son etat de forme (par rapport à la préparation TV), mais le ratio effort/plaisir n’etant pas au rdv a décidé d’en rester là.

Je ravitaille et décide finalement de tenter la seconde boucle.

La liaison 4, montée au Montahut est « inhumaine »… 25°C en bas, 5°C en haut, 1000m de D+, pierrier, pas d’adhérence, portage final dans des conditions de merde à flan de montagne, vent de folie qui t’arrache le spad des épaules ou risque de t’embarquer à la renverse (vu le pentu, t’as pas le droit à la faute), je sauverais plusieurs fois la situation en mettant genou à terre pour limiter la prise au vent (d’une violence extrême à l’approche du sommet).
La spé 4 est une vrai récompense, un efface-mémoire (de la montée de merde)… on part sur le toit du monde (une vue de ouf jusque sur la mer et les Pyrénées enneigés), pour 1000 m de D- …
Gavage de bonheur !!
Bon une fois en bas, faut encore remonter (y parait que c’est le principe… mais des fois le « principe » te fait vraiment chier).

La liaison de la 5em spe est longue, très très longue.

La descente qui suit (du Bardou) est typée marteau piqueur, variante dalle de pierre.. mais vraiment belle, variée (perso j’ai adoré).
Arrivee au paddock (65km, 3200D+), fin de la journée pour moi, la banane !

Boucle 3 (reporter exclusif K: oliv) :
La sixieme spe est courte, facon IDF, slalom entre les arbres, pour cintre court typé cyclo (pour la forme), la seule qui tabasse pas…le repos avant la nouvelle guerre.
7em spe: descente droit ds la pente, épingle à 360°, sur 1m, avec rochers difformes au milieu.

Porte horaire validée.

Du coup, montée de la 8 plus à pieds que sur le velo, pas besoin de forcer.
Spe8: bien avec du lourd par endroit….
(90km 4300D+)

Pour toute réclamation ou detail: les riders sont à votre dispo  ;-))

Au final (sentiment général) : une épreuve qui est une vrai ecole technique, un rappel à l’ordre d’humilité au regard du niveau de chacun, et du terrain local…

Hébergement et bouffe au top, accueil super, région fabuleuse. ..

On vous rend l’antenne, à vous les studios

Fifi, pour La team K, en direct du retour de l’EpiK

:-))))))))