Sauts, seaux, sots et sceaux

Pendant que certains lavent leurs vélos de l’acquathlon de dimanche dernier, que d’autres se repentissent de leur dédie, justifié par je ne sais quel mensonges, nous on fait des sauts. Pas les seaux d’eaux de vététistes embourbés. Pas les sots qui s’inventent fièvre, jambe en bois ou petite mine. Non des sauts de… 3,5 mètres pour Olive (preuve video a l’appui), sur la bosse placée juste avant la désormais fameuse T5-T6 de Raph. On pourrait d’ailleurs l’appeler T3-T4.
Comment Raph ? Je suis con ? Oui ok mais c’était marrant T3-T4, non ? Non. Bon ok je me tais.
Donc plutôt que de s’embourber dans les chemins détrempés, nous on les saute (oui Fifi, il doit y avoir une belle contrepétrie).
Bon là Je sens poindre les réflexions genre : toi tu causes beaucoup mais on ne te vois pas trop en l’air. Pas de ça ici, je vous arrête tout de suite. Je saute, moins certes (je cause vélo fifi, merde à force !) mais sur la T3-T4 (désolé Raph je n’ai que ça en magasin) je suis à 2,5 m. Je ne montre pas la video par pudeur. Bon également parce que le cul en arrière et bas sur les cannes, je ressemble un peu a un crapaud sur une boîte d’allumette, mais tout de même, un peu de respect ! Il faut savoir aussi qu’ Olivier, sur mon plus beau saut a pris une photo au lieu de filmer… de plus j’étais déjà passé. Quel couillon, il est fort en saut, mais fort sot en fait !
Toutefois, je lui délivre le sceau du plus beau saut pour son saut et le sceau du plus beau sot pour mon saut qu’il a manqué.
Al1, so what