Rosoy, rosa, rosame, rosarum…

Ne vous billez pas les gars, vous n’avez rien raté aujourd’hui. Le spot de Rosoy (89) de Rudy ce sont juste des descentes avec des enchaînements de virages rythmés, de la diversité avec des virages courts, des courbes relevées, des appuis partout, des sauts accessibles, des bouts droits dans des racines, des passerelles north shore qui nous feraient croire qu’on roulait à Morzine… Non vraiment, vous avez eu raison de ne pas nous suivre Damien, Thib et ma pomme.

image1En plus pour retrouver le gars Rudy, il faut compter 1h15 depuis le pont de Nogent, soit 15 minutes de plus que pour Bleau !
Manque de bol aujourd’hui un grand soleil nous attendait avec un grand ciel bleu, vous voyez le tableau…
Pour revenir sur le terrain, il y avait aussi un passage de 25/30 centimètres dans la boue, Damien n’a rien dit parce qu’il est poli mais c’était limite. Heureusement le reste du spot était sec et accrocheur mais tout de même.
En plus Rudy avait apporté des bières et on a trinqué à votre santé, forcement, on s’est dit que vous deviez passer un bon dimanche devant le gigot-flageolet de la belle famille.
Nous n’avons même pas pu terminer toutes les bières de Rudy qui est rentré chez lui parfaire sa préparation à l’Epic. De son côté, Damien est parti se faire une séance de yoga avec une lolita tandis que Thib et ma poire avons partagé un hachis parmentier de (confit de) canard chez Vincent. Une bonne table chez Vincent.
Vraiment il exagère ce Rudy, la prochaine fois qu’il  nous invite j’irai uniquement pour voir s’il est capable de nous refaire la même chose, sans blague !

Al1, tutti frutti