Salut les K,

Bon alors pour ma part bonne petite JR, je dis petite car s’il y avait eu 20km de plus sur le 100 ça aurait pas été de refus. Ou alors il aurait fallu que je bourrine un peu plus.

Avec Fred on est parti ensemble à je ne sais pas qu’elle heure pour cause d’oubli de polar et de compteur.

En tous cas dès le début il y avait un monde pas possible, ça klaxonnais dans tous les sens. Parti sur un rythme plutôt tranquille question de gérer l’effort et voir comment le terrain allait être. Il est vrai que je ne me rappelais plus qu’en chevreuse même sec c’est gras!! Et oui c’est ça le Sud.

Durant une des très nombreuse et toujours agréable traversée de champ je vois passer la turbine Seb. Que je rejoind un peu plus loin, le pauvre s’est pris une gamelle en dépassant un type sur le plat, on papotte, il redresse son guidon, puis zou c’est reparti. Fred nous rejoint lors d’un des nombreux point d’hésitation du parcours, mais au ravito suivant avec Seb on s’arrête pas et pensant Fred faire pareil, je le perd de vue derrière.

Puis vint forcement le moment où Seb devint de plus en plus petit devant moi, jusqu’à disparaitre. Ne connaissant pas le kilométrage parcourus ni le temps, je gère mon effort pour durer. Je m’arrête en haut d’une côte dans un joli tapis de fleur mauve pour virer la sur-couche qui commence à m’étouffer, je pisse un bol, je prend une barre attendant Fred mais personne. Au ravito suivant j’attend bien 15min mais pas de Fred, je me pose des questions: roue en 8? cadre broyé? mauvaise rencontre au fond des bois?

A défaut de Fred je vois Fran6 arriver, tout content du Trek Fuel qu’il a entre les jambes.

On a roulé quelque temps ensemble. Je lui ai montré comment doubler en descente lorsqu’il y a plein de crosseux tétanisés. Coupe droit dans le pentu entre les arbres, saut par dessus les marches et rochers…

Avec ses gros cuissots j’ai vu partir droit à travers champs Fran6 puis je ne l’ai plus revu, je pense qu’a la bifurcation il a pris le 80km comme prévu, moi j’ai continué sur le 100km.

Au final je ne sais pas à qu’elle heure je suis arrivé, mais une estimation grossière par rapport au temps de Fred, me laisse croire pour un temps total de 6h/6h20.

Mon pauvre Fred est arrivé après avoir fait 6 bornes de rab environ 1h/1h15 après.

En tous cas ça correspondait bien à mes craintes en voyant le profil, 100km d’enchainement à la pelle de raidars, plateaux, champs, courte descentes.

A plus,

JA.

PS: Mille merci à la famille HBS de m’avoir reçu, nourri, hébergé. J’ai même pu voir les conditions difficile de travail de notre ami Fred à la SNCF. Je compati avec lui.

————————————————

Hello !

Pas grand chose à rajouter, pas mal de bouchonnages dans les bosses et les descentes, j’arrive à croiser tous les Koyotes…

Entre les 2 « perdages » plus papotages avec des connaissances du Team Box et de Sévres VTT, je perds 35-40min par rapport à JA…

J’ai eu des « bonnes jambes » pendant 85km et je finis un peu cuit les 21 derniers km… les derniers « pétards » sous le cagnard ont fait mal :-)

Au final 106km et un peu moins de 2000d+

Ah oui, mon beau maillot Koyote m’a permis d’avoir un second sandwich à la rillette et ça, c’est priceless !

Je suis actuellement dans le pays Basque ( Anglet ) avec mon vélo de route histoire de me taper quelques cols et de la charcut’ si possible…

Tchao !

HBSFred